l’oréal

Le jour où L’Oréal et moi on s’est patché…

Ces derniers temps des patchs j’en vois partout, des pas cher, des originaux, des soldés… Je me suis dit : quand on a pas le temps, pour une soirée (la soirée où en général je suis tellement à la bourre que j’y vais ongles nus ou avec juste une couleur)
Du coup, j’ai accumulé une petite collection. Et alors j’ai testé.

image

À l’origine, j’ai les ongles très bombés alors les patchs c’est pas toujours évident. Mais les L’Oréal sont assez souples et faciles à poser. J’ai été très satisfaite.

image image

Au soleil, il y avait de beaux reflets.

image

Dis donc j’étais assortie au carrelage de la salle de bain.

image

Il y a quand même quelques plis mais ils sont restés très discret (je ne les ai pas entendus!?), ils ne se sont pas vus et ne m’ont pas gêné.
Le rendu était impressionnant, impossible à reproduire avec un nail art alors j’ai trouvé ça sympa.

J’ai même hâte d’essayer les autres…

PS : j’écris cet article en direct de chez le coiffeur.  Il était grand temps de me refaire une belle tête!

__________________________________ _ _ _

Publicités

Ma participation au concours de Cherry Nail Art

Ceci était ma deuxième participation à un concours. Le thème était gato ou gateau et il été organisé par Cherry Nail Art. J’ai voulu dessiner Chouchoudamour mais trop compliqué… Quoique, vu les participations de certaines, c’est juste que je ne suis pas assez douée!

C’est donc avec un nail art tout simple que j’ai « osé » me présenter à ce concours. Cette simplicité à dû etre appréciée un peu car elle est passée dans les 100 présélectionnés. Mais le jury a privilégié la technique, et je peux dire qu’il y en avait parmi les participantes, et je suis donc ressortie de là avec 0point !!! sniff :’-(

Allez je vous montre quand même :

20140803_170756

 

Et juste pour le fun j’ai retrouvé ma première participation à un concours, il était organisé par Pshiiit et avait été intitulé Big City, c’était il y a 10 000 ans de ça…

J’avais choisi de représenter San Francisco et son célèbre Golden Gate. Encore une fois, ma pauvre technique, qui même si elle s’améliore petit à petit reste  au niveau débutant, ne m’avait pas permis de gagner mais le but était surtout de s’amuser. J’étais quand même dans la shortlist !!!

En image, c’était ça :

DSC02134

Et bien voilà, c’était l’intégralité de mes participations à des concours !!!!

 

 

 

 

___________________________________________________________ _ _ _

Aujourd’hui, graphic nail tatoos et galaxy pastel s’associent…

L’idée de départ c’est juste un magnifique vernis L’Oréal. Un rose très clair, presque blanc qui répond au nom de Gourmandise.

galaxy 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai sorti quelques petits vernis qui iraient bien avec et j’ai tapoté de-ci de-là avec une éponge.

Il y a I’m addicted d’Essie,galaxy 2

337 Periwinkle Violet de Kiko,

702 Marshmellow Heaven de Rimmel,

et 853 Pillow Talk de Rimmel également.

 

 

 

 

 

 

 

 

galaxy 3

Un peu de paillettes avec Space Queen (103) d’Essence,

et des Graphic nail tatoos de Bourjois.
Même les plus petits étaient parfois trop grands alors je les ai coupés. Il manque donc quelques lignes mais ça ne me dérange pas…

galaxy 5 galaxy 6galaxy 4 Et une photo sombre pour bien voir ces merveilles de paillettes.

galaxy 7

Et maintenant, pour preuve que ces vernis ont une tenue exceptionnelle, voici mes peripeties ongulaires :

J+2 : peinture façade.

facade 1 facade 2Aïe aïe aïe! Après nettoyage intensif à la grattex : le vernis a tenu bon, les tatoos un peu moins, mes cuticules pas du tout.

facade 3

Un coup de top coat et prête pour la lendemain.

J+3 : la mer

mer 1

J+4 : le cinoche
Ça ne bouge pas.

J+5 : je l’ai enlevé car au bout d’un moment je me lasse…

Pendant ce temps là, sur mes pieds, j’ai fait un dégradé avec un Néon de Colorshow (Electric Pink) soldé et un Sun Show le 473 Precious Amethyst de Kiko qui fait des reflets roses magnifiques et qui s’accorde donc parfaitement avec mon néon.

New Image galaxy 9

Mes petons à la mer, et mes petons au cinoche :

mer 2 C’était le pied !!!

Le jour où j’ai porté du jean!

A force de voir et d’entendre parler d’effet jean (et pour preuve de ma grande force de caractère), j’en voulais un moi aussi. Surtout que les effets sablé j’adore, les cupcake de kiko, j’adore… bref j’aime les effets, j’aime les jeans, je ne pouvais qu’adorer les effets jeans!

Lors de pérégrinations à Valenciennes, passage chez Monoprix, ma soeur me tend un l’Oréal effet Jeans : Indigo Classique. Sans réfléchir plus que ça j’achète.
Quelques jours plus tard, je le pose, et là … . Il est bleu, j’adore le bleu. Il est texturé, j’adore les textures. Il se pose facilement, génial. Mais non…

Jeans1
Pourquoi? Il est trop texturé et trop bleu! Oui je suis comme ça moi! incompréhensible.
J’ai eu l’impression d’avoir recouvert mes ongles de ces revêtements de sol mous en caoutchouc que l’on trouve sous les aires de jeux pour enfants pour ne pas qu’il se blessent. Cette image m’est restée.

C’est un très beau vernis. Mais je n’ai pas accroché. J’aurai préféré un aspect moins uniforme dans la couleur, comme les jeans délavés (demande impossible je sais).
Ma sœur possède le Nail Inc effet jeans et des paillettes viennent donner cet effet délavé.
Comme quoi, il y a effet jeans et effet jeans, tout dépend de la marque.

J’ai quand même fait une heureuse (enfin j’espère), puisque j’ai trouvé une nouvelle maman à ce vernis en la personne de Lilou Nail art.

 

Attention : Ici va s’opérer une transition un peu bidon (quoique pas tant que ça)…

J’en arrive alors à mon essai des vernis Denim de Kiko. J’avais déjà acheté le rose 460 Ink Pink, le violet 462 Tribal Purple et le gris très très foncé 466 French Charcoal. Et je les ai adorés. Je ne leur trouve pas spécialement un effet Denim, mais un magnifique aspect mat et satiné en même temps (oui, étrange mais véridique, enfin ce n’est que mon avis). Des couleurs merveilleuses et très lumineuses.
Alors naturellement, aux soldes, je me suis retrouvée avec le 463 Evasion Lawn Green, le 464 Essential Sky Blue et le 465 British Jeans en main. Et non, rien de rien, non, je ne regrette rien.

J’ai associé le 463 et le 464 dans un motif que je qualifierais d’algues.
L’annulaire en vert, le reste en bleu. Un pinceau et on ondule (style tahitienne qui descend sur les ongles. Et là, allez savoir pourquoi, j’ai la musique de Bob l’éponge en tête!)

jeans 2jeans 3 jeans 4

J’aurais bien dessiné un petit poisson rouge (pour que ça se voit) ou bleu (pour se la jouer plus discrète) sur un ongle mais je suis nulle en dessin, j’ai donc abandonné l’idée.

Quelques jours plus tard, je n’ai pu résister à l’envie de les voir avec top coat. Mais plutôt que de se la faire classique, j’ai sorti les paillettes ! Un Rimmel (500 Disco Ball). Et là je me suis à nouveau retrouvée sous la mer, les paillettes pareilles à des petites bulles laissées par quelques animaux vivants dans les fonds marin (Cousteau sort de ce corps).

 

Jeans 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’était pas du grand nail art mais moi j’ai aimé et comme à près tout ce sont mes ongles, c’est ce qui compte.

Na! (âge mental : 10 ans)
Je sais que c’est pas vrai mais j’ai 10 ans.

oui, oui, le mode Jukebox ça m’arrive souvent…
Mais je fais avec et je n’en souffre pas trop.